Archive - 2009

décembre 14th

Première et seconde révolution automobile : une comparaison riche d’enseignement

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Le Gerpisa organisait vendredi une rencontre acteurs-chercheurs où était examiné pour une seconde fois le dossier du véhicule électrique. Notre collègue Michel Freyssenet, sociologue et co-fondateur du Gerpisa, présentait dans ce cadre le travail de comparaison qu’il a entrepris entre le première et la seconde révolution automobile : celle qui, il y a un siècle,  a vu son avènement comme industrie et comme produit de masse sous les traits que nous lui connaissons actuellement et celle qui pourrait être en train de prendre corps sous le double signe de la montée en puissance des émergents et des pressions à la réduction des émissions et de la consommation d’énergie fossile. lire la suite

décembre 7

PSA-Mitsubishi : décevoir les analystes pour rester un industriel ?

mitsubishi1b.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Il n’y a que quelques jours que les dirigeants de PSA et Mitsubishi ont été amenés à réagir à un article paru dans la presse japonaise en officialisant les discussions qu’ils ont pour "approfondir leur partenariat stratégique".  Depuis, tous les analystes des grandes banques se sont exprimés et la tonalité générale de leurs commentaires est assez bien résumée par le titre de la Lettre de l’AGEFI : "Une alliance PSA-Mitsubishi ne répond pas à tous les défis du français". Plus que du scepticisme, c’est le regret face à la relative modestie de l’opération qu’il exprime : PSA avance prudemment avec un constructeur d’assez petite taille et ne fusionne ni avec Fiat ni avec BMW comme certains l’auraient rêvé. Les mêmes analystes considèrent volontiers que le "benchmark" dans l’industrie impose une échelle de 6 millions de véhicules par an ou de un million de voitures par plateforme que l’ensemble PSA-Mitsubishi n’atteindra pas et, sans condamner l’opération, ils insistent sur les difficultés qu’elle représente. lire la suite

novembre 30th

Ce que l’on dit de l’automobile ailleurs : le cas du rapport Cohen

rapportcohen.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

La crise actuelle et l’évocation des sorties de crise qui pourraient se profiler dans les mois à venir où, plus probablement, à l’échéance 2011 donnent lieu à une collection de travaux, rapports ou séminaires. Pour ce qui concerne l’automobile en France, il est frappant de noter que ces travaux se distribuent au fond en deux grandes catégories : on a d’un côté, dans le prolongement des Etats Généraux de janvier dernier, aujourd’hui prolongés par la structuration de la Plateforme Automobile, un grand brainstorming collectif sur les différentes dimensions de l’avenir de la filière ; on a, d’un autre côté, une réflexion plus globale sur le grand emprunt, la pertinence de la stratégie de Lisbonne ou les "nouveaux modèles de croissance" à promouvoir qui, systématiquement, traite de l’automobile et assigne aux activités impliquées une place et une structure nouvelles. lire la suite

novembre 23

Automobile : prépare-t-on vraiment la fin d’un règne sans partage ?

668584_autolib1-2.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Dans l’avion qui me conduit à Clermont-Ferrand où je vais discuter un rapport que je viens de remettre sur l’automobile et la mobilité en milieu rural, je découvre le dossier que Le Monde consacre à la "révolution des usages" automobiles pour soutenir une conférence que le journal co-organisait cette semaine et qui était intitulée "demain, la voiture servicielle". Centrés sur la question urbaine, la réorganisation des mobilités et la structuration de nouvelles offres, les articles proposés mettent le doigt sur les questions clés que pose au fond le développement de l’automobile depuis au moins quarante ans. A la question environnementale près, Alfred Sauvy qui, avec d’autres, en avait fait dans les années 60 et 70 un de ses combats de prédilection pour montrer comment la combinaison de décisions économiques rationnelles peut dessiner une "économie du diable" y retrouverait nombre des arguments qu’il développait alors. lire la suite

novembre 17

PSA : vices et vertus de la prudence

philippe-varin-peugeot-psa.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Pour l’année 2009, durant laquelle Varin aura été aux commandes la moitié du temps, PSA fait bonne figure. Le groupe français a su profiter des primes à la casse françaises et allemandes pour améliorer ses positions. Ses volumes vendus en Europe au dessus de ceux prévus joints à son plan de départ volontaire et à la pression que la crise met sur les salariés et à des lancements plutôt réussis permettent de présenter des résultats plutôt enviables. Dans ce contexte, l’insistance mise dans le plan à trois ans présenté cette semaine sur l’amélioration des taux d’utilisation des capacités et la quête de productivité sont plutôt crédibles même s’ils confortent les syndicats dans leurs craintes de voir fermer des sites et croître l’intensité du travail qu’on demande aux opérateurs de fournir. lire la suite

novembre 9

L’entreprise de dépolitisation du débat européen sur la distribution automobile peut-elle aboutir ?

716_concession.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Autoactu.com organisait vendredi une rencontre au sujet des propositions élaborées par la DG Concurrence pour modifier l’environnement règlementaire de l’aval de la filière après l’expiration de l’actuel 1400/2002 qui ne peut pas s’appliquer au delà de mai 2010 – sauf évidemment si on en décidait la reconduction total ou partielle. Sans pouvoir revenir en quelques lignes sur son contenu, il est opportun de souligner ici comment fonctionne "l’opération d’épuration technique" du dossier par la DG Concurrence à laquelle on assiste depuis au moins trois ans. lire la suite

novembre 2

Les grandes manœuvres autour des sites de production de VE : jeu de dupes ou new deal territorial soutenable ?

Bollore - Blue Car

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

La phase actuelle de la crise a ceci de particulier qu’elle porte fortement les stigmates d’une baisse des volumes qui pour être moindre que ce que l’on avait craint n’en continue pas moins de peser lourdement en même temps qu’elle voit se dessiner des décisions de moyen terme qui engagent l’avenir des entreprises et des sites d’assemblage. Dans ce contexte, on voit coexister les mesures de chômage partiel - comme chez Renault à Sandouville – ou la poursuite des plans de départs volontaires – chez PSA - et des décisions d’affectation de nouveaux modèles aux différentes usines. lire la suite

octobre 26th

Derrière la manifestation de mauvaise humeur du Parlement Européen face au projet de Nouveau Règlement : les prémisses d’un rééquilibrage

newalliances_3334940.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Le parlement européen a, nous rapportait jeudi Emilie Binois, manifesté sa mauvaise humeur face à l’impression que la Commission voulait, en lui laissant trop peu de temps pour examiner les importants changements qu’elle veut promouvoir dans le règlement européen, passer en force et faire fi de son avis. La Commission était en effet venue lundi soir dernier présenter au Parlement les grandes lignes du futur règlement encore en cours de rédaction, en annonçant qu’elle se donnait un mois pour en boucler la rédaction et qu’elle en proposerait un examen par le Parlement en mars pour une mise en application en mai 2010. Il est vrai que le rôle du PE en la matière n’est que consultatif et que même si l’avis émis prenait ses distances par rapport au projet de règlement la Commission pourrait passer outre. lire la suite

octobre 19

Et si Volkswagen avait envoyé vendredi un signal fort à l’industrie ?

VW-Porsche

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Volkswagen a surpris en annonçant vendredi que sera proposé le 3 décembre au conseil d’administration de voter en faveur d’une proposition autorisant le management à mettre sur le marché 135 millions d’actions d’ici à 2014. Au cours actuel, ceci correspondrait à une augmentation de capital d’environ 10 milliards d’euros ou, plus réalistement, de 8 milliards si l’on considère que la souscription de nouveaux titres impliquera qu’ils soient proposés avec une décote. lire la suite

octobre 12

Les constructeurs français tentent de pousser leur avantage politique sur le terrain de la pièce de carrosserie

ClioIIItranparente.JPG

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Sous la plume d’Emilie Binois, Autoactu nous rendait compte vendredi d’une conférence de presse organisée jeudi par PSA et Renault pour tenter une nouvelle fois de convaincre que la protection des dessins et modèles appliquée aux pièces visibles se devait d’être préservée.
Les nombreuses réactions suscitées par l’article montrent combien les professionnels sont, en majorité, peu dupes des argumentaires constructeurs mille fois entendus. Comme le rappelle Jean-Philippe Verles, à Bruxelles, la cause est également presque entendue puisque Parlement et Commission convergent pour mettre un terme à une bien curieuse conception du Marché Unique qui organise jusqu’à ce jour la coexistence au sein de l’Union de deux régimes juridiques distincts. lire la suite

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"