Archive - févr. 2014

Date

février 24

La très convaincante première sortie de Tavares

PHO7c58761e-998b-11e3-adfc-070aef85b2f3-805x453.jpg

La première sortie de Tavares cette semaine s’est effectuée en présence de Varin dans un "mano a mano" qui pouvait faire craindre que la continuité dans le credo stratégique soit de mise et que, placé dans ces curieuses conditions, le nouveau patron ne se sente obligé de tresser des couronnes à son prédécesseur. L'effet eut été catastrophique car on aurait alors eu l'impression que la situation de PSA n'avait rien à voir avec le management de l'entreprise et que l'augmentation de capital ne servirait qu'à faire le gros dos en attendant que la géniale stratégie puisse enfin profiter d'un environnement plus favorable pour montrer combien elle était judicieuse.

Il n’en a rien été et, plutôt que de reprendre le discours que servaient Varin et ses équipes depuis deux ans à chaque présentation et qui consistait en résumé à indiquer que l’entreprise perdait beaucoup d’argent mais était sur la bonne voie, Tavares a, à mots à peine voilés, tenu un discours qui valait condamnation du management précédent. Avant de souligner les erreurs principales qu’il a pointées, il faut saluer ici l’intelligence politique de Tavares vis à vis des salariés de PSA et des analystes. lire la suite

février 17

Renault : Ghosn passe au troisième plan

Renault_Drive_the_Change.jpg

Après la semaine indienne et avant que les projecteurs n’aillent se porter sur son alter ego à trois têtes, la communication de Renault avait une semaine pour dévoiler ses résultats 2013 et préparer le renouvellement du mandat de Carlos Ghosn à sa tête. Après les échecs du premier et du second plans, annoncés respectivement à son arrivée en 2005 et en 2011, Ghosn a fait fi du "Ghosn bashing" dont il savait qu’il serait victime et n’a pas hésité à en annoncer un troisième pour 2014-2017. Présenté comme la seconde phase du plan "Drive the change", il vise, à l’horizon 2017, un chiffre d’affaires de 50 milliards d’euros, "soit la commercialisation de 3,3 millions de voitures, dont la moitié hors d’Europe". Cela correspond à un taux de croissance inédit de 25 % sur trois ans. Comme les précédents, le plan promet que la profitabilité actuelle (3% de marge opérationnelle en 2013) sera graduellement améliorée et permettra d’atteindre à terme les fameux 5% dont il avait voulu faire une quasi-obsession à son arrivée, il y a maintenant presque 10 ans. lire la suite

février 10

Le C de Citroën peut-il redonner à PSA les volumes qui lui font défaut ?

S1-Citroen-Cactus-Les-premieres-photos-de-la-2-CV-du-futur-1-3-301575.jpg

La présentation en grande pompe du C-Cactus cette semaine a été annoncée comme fondatrice de la nouvelle hiérarchie des marques et gammes de PSA : comme on l’a compris, la gamme C de Citroën serait en bas, Peugeot au milieu et DS en haut. On aurait donc un réseau Citroën qui aurait à dealer des espèces de Skoda latines techno et des Audi déteutonnisées et un réseau Peugeot qui insisterait pour tenter de s’imposer comme une alternative à VW en devenant, disait Vincent Besson, directeur du produit PSA, il y a trois ans, "la marque la plus latine des germaniques ou la plus germanique des latines".

On peut douter de la pertinence de ce pari qui consiste à se souvenir du bi-modélisme de Citroën dans les années 50 pour considérer que faire le grand écart entre l’esprit 2 CV et l’esprit DS est dans les gènes du réseau. Il semble que cela ne serve plus à grand chose puisque la décision est prise et que le refus d’accepter pour Peugeot un positionnement prix plus raisonnable et conforme à celui que les consommateurs associaient à cette marque soit ferme. lire la suite

février 3

Le déclin de la production des constructeurs français en France s'accélère

thailande-produit-plus-automobiles-que-france_2_652718.jpg

La parution cette semaine des chiffres de production des constructeurs français ne suscite guère d'émoi dans le pays : la résignation domine et opinion et politiques semblent avaliser une trajectoire des nations d'Europe du Sud qui auraient pu, en d'autres temps, susciter la révolte. En effet, l'analyse de la production française des deux constructeurs confirme celle du commerce extérieur : le problème du site France est celui de la construction catastrophique de l'Europe de l'automobile bien plus que celui de la mondialisation. lire la suite

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"
randomness