Compte rendu de la 182e Journée du GERPISA: Le véhicule électrique dans le paysage des nouvelles mobilités et des usages de l'automobile

Emission / Séminaire / Colloque: 

182ème Journée du Gerpisa

La mobilité ne doit pas être conçue simplement comme une capacité à faire des kilomètres, elle doit être pensée comme un moyen de se rendre vers les diverses commodités qui fondent la vie quotidienne : l’emploi, la culture, la vie sociale, …

Il faut donc organiser nos modes de vie en fonction des exigences d’un développement durable et penser nos territoires en termes d’accès aux services.
Pour cela, il possible d’agir sur trois leviers :
-        Des véhicules plus performants en coût et consommation
-        Des services de mobilité permettant une utilisation rationnelle des ces VE (covoiturage, auto partage, etc)
-        La télécommunication à distance (télétravail, livraison à domicile, internet, …) tout ce qui est service à distance permet de rester connecter à la vie sociale.

Il faut également trouver de nouvelles marges d’adaptation pour offrir des solutions de mobilité au plus grand nombre.

Il est possible de repenser l’accès aux services :

Dans les zones peu denses

 les villes denses

 

 

 

 
 

La question clé réside dans les marges de liberté offertes aux usagers et l’adaptation des services de mobilités à leurs besoins. Se concentrer sur la substitution et la limitation des véhicules n’est pas une solution unique. Il faut repenser la totalité du système.

 
L’accessibilité de l’habitat et des territoires est donc une question clé. La localisation des services quotidiens doit être organisée, repensée et planifiée.

Pour cela, il semble pertinent de recentrer nos activités sur des bassins de vie et des pôles de service de proximité, limiter et raisonner l’usage quotidien de véhicules moins encombrants, moins consommateurs et moins polluants qu’actuellement.
Pour y parvenir, il faut combiner :
       la mobilité physique utilisant un moyen de transport
       l’organisation des territoires et des services
       Les systèmes de communication multiservices
       L’aménagement des temporalités
        l’organisation des chaînes logistiques (distribution, livraisons)

L’automobile n’est plus le point d’accès central de la mobilité et les mutations sociales et technologiques doivent être pensées dans un système combinant ces différents aspects

. La diversification des gammes de véhicules en fonction des usages est un point important :
Le vélo électrique peut remplacer une deuxième voiture sur les trajets de courtes distances
Les voitures électriques citadines de petit gabarit (quadricycle léger) peut répondre aux besoins quotidiens (travail, petit trajet urbain, …).
Par ailleurs, le développement du télétravail et des télé-services permet d’offrir des services sans déplacements. Pour cela il faut développer :
       Les relais de services télématiques : informer le public, expliquer les démarches faciliter l’usage des procédures téléphoniques et électroniques,
       Les antennes de services à distance : préparer et d’organiser les rendez-vous (physiques ou téléphoniques ou par visio-conférence) avec les techniciens ou les spécialistes de chaque réseau,
       Les télé-centres, avec liaison à haut débit, permettant notamment d’accueillir des télé-travailleurs
       Les commandes et livraisons à domicile pour tous types de services
 
Le téléphone portable sera probablement l’instrument essentiel de cet accès à la mobilité.
 
 
 
La mobilité de demain peut résulter de toutes ces pistes :
 
 
 
 
 
 
 

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Powered by Drupal, an open source content management system
randomness