The Mexican Government’s economic measures to limit the crisis effects in the automotive sector

Printer-friendly versionPrinter-friendly versionSend to friendSend to friend

Publication Type:

Conference Paper

Source:

Gerpisa colloquium, Berlin (2010)

Keywords:

crise, politiques pubbliques, pollution atmosphérique

Abstract:

  
L’industrie de l’automobile est l’une des filières de production les plus importantes pour l’économie mexicaine. Cette industrie emploie aujourd’hui presque un million de personnes et sa production représente 3,8% du produit intérieur brut du Mexique. En outre, 75% des véhicules produits au Mexique sont vendus hors du pays. Ainsi en 2008, cette industrie a exporté 1 661 394 unités, dont 1 175 513 (70.75 %) aux États-Unis et 112 606 (6.78 %) au Canada. Ceci révèle la grande dépendance économique du Mexique envers son plus proche voisin du nord.
En ce qui concerne le marché intérieur, on ressent les effets de la crise sur cette industrie, car la consommation des véhicules en 2009 a baissé de 26,4% par rapport à 2008 et une augmentation de celle-ci dans un futur proche semble peu probable. Ainsi, la production total de véhicules de passagers en 2009 montre une chute de 28.3% par rapport à l’année 2008. 
Pour aider les constructeurs automobiles établis au Mexique à limiter la crise, le gouvernement mexicain a mis en marche diverses mesures économiques:
·               La création d’un fonds pour que les entreprises financières, filiales des constructeurs automobiles, puissent continuer à prêter de l’argent aux acheteurs des véhicules.
·               Le Programme pour la Préservation de l’Emploi, dans lequel un fonds d’appui pour des arrêts techniques des entreprises a été mis en place.
·               Le Programme de Renouvellement du Parc Automobile, similaire au programme cash for clunkers mis en place aux États-Unis.
Ce dernier programme a pour objectifs, d’une part, limiter les effets de la crise pour l’industrie automobile a travers de promouvoir l’achat des véhicules neufs au Mexique,  et d’autre part, promouvoir la réduction de l’émission de contaminants à l’atmosphère en envoyant à la casse les vieilles voitures, toujours en circulation. 
L’objectif de ce travail est d’analyser les effets de ces mesures économiques mises en place par le gouvernement mexicain, sur les performances de l’industrie automobile dans le pays.
 

 

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Stéphane Heim

Powered by Drupal, an open source content management system