The international division of labor in automotive supply chain: a comparative analysis of French and German auto parts trade with European eastern countries

Printer-friendly versionPrinter-friendly versionSend to friendSend to friend

Publication Type:

Conference Paper

Source:

Gerpisa colloquium, Berlin (2010)

Keywords:

Auto parts, International Division of Labor, International Trade

Abstract:

Les transformations des modes d’organisation des relations d’approvisionnement dans l’industrie automobile se sont soldées ces dernières années par une augmentation considérable du commerce international des composants automobiles. Plusieurs travaux récents ont soutenu que nous assistions à un renouvellement du processus de division internationale du travail qui se noue essentiellement à une échelle continentale (Domanski, Lung, 2009). Les grands pays historiques, centre de la production automobile, se dotent d’une périphérie où se localisent de manière massive leurs sous-traitants et équipementiers à la recherche de coûts de production avantageux. Ainsi, le Mexique serait le centre d’approvisionnement pour les USA (Carrillo, Contreras, 2007), l’Europe de l’est et les pays du Maghreb, les lieux de localisation privilégiés des fournisseurs européens (Domanski, Lung, 2009 ; Layan, Lung, 2009).

Dans un travail précédent, nous avions vérifié que l’Europe centrale et orientale constituait pour les équipementiers français un espace privilégié d’implantation. En outre, nous avions proposé une grille d’analyse permettant de décrire un schéma spatial typique d’une chaîne de valeur en trois stades [Frigant, Layan, 2009] :
- des sites d’assemblage final des modules localisés au plus près des usines des constructeurs (typiquement dans un parc fournisseur)
- des usines de pré-assemblage des modules dans leur version générique localisées au barycentre géographique des usines précédentes de manière à pouvoir les approvisionner dans des délais relativement brefs ;
- des usines fabricants les composants élémentaires qui sont localisées dans des pays à bas coûts (qu’il s’agisse de filiales ou de sous-traitance à l’international).

Appliquée au continent européen, cette grille permet de proposer une interprétation des formes de la division internationale du travail mis en œuvre par les fournisseurs de l’automobile. En effet, elle permet de comprendre quelles activités sont réalisées dans les pays à bas coûts, quelles activités restent dans les pays centres, et quelles activités se déplacent au gré des opportunités productives et des contraintes imposées par les constructeurs, en particulier suite à leur implantation dans les pays d’Europe de l’Est.

L’objectif de cet article est de mettre à l’épreuve ce schéma en utilisant les données sur le commerce international de composants automobiles. Utilisant des données au niveau des produits, nous chercherons à reconstituer un « secteur » composants automobiles dont nous étudierons l’évolution sur les dernières années.
L’intérêt de travailler au niveau produit est que cela devrait nous permettre d’isoler au sein du commerce des composants automobiles quels sont ceux qui se déplacent à l’Est et ceux qui restent à l’Ouest.
Une autre originalité de ce travail est de chercher à comparer les formes d’internationalisation vis-à-vis de l’Europe de l’Est, des fournisseurs allemands et français. En effet, dans notre travail précédent, nous observions que l’internationalisation des fournisseurs allemands différait quelque peu de celle des fournisseurs français. Nous avancions l’hypothèse que l’ancienneté des implantations des constructeurs allemands en Europe de l’est pouvait expliquer ce phénomène. Cette analyse comparative entend approfondir cette interrogation et tester l’hypothèse de l’existence d’une trajectoire de la DIPP fondée sur un couple implantation des constructeurs/dynamiques d’apprentissage en œuvre chez les fournisseurs implantés localement.
 
 
Quoted references :
 
Carrillo J., Contreras O. (2007), “The historical evolution of American Auto Firms in Mexico”, Proceedings of the 15th GERPISA International Colloquium, 20-22 Juin, Paris.
Domanski B., Lung Y. (eds) (2009), “The changing Face of the European Periphery in the Automobile Industry”, Special Issue of European Urban and Regional Studies, Vol.16, n°1.
Frigant V., Layan J-B. (2009), “Modular production and the new division of labour within Europe: the perspective of French automotive parts suppliers”, European Urban and Regional Studies, Vol.16, n° 1, p. 11-25.
Layan JB., Lung Y. (2009), “Les trajectoires de l’industrie automobile au Maroc et en Tunisie : une analyse comparative”, in Mezouaghi M. (ed.), Les localisations industrielles au Maghreb, Karthala, Paris, p. 127-148.

 

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Stéphane Heim

Powered by Drupal, an open source content management system