Drive the change

Derrière le plan Renault : Et si la dictature des prix de revient de fabrication voyait son empire limité ?

ghosn.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Le plan de Renault prévoit que 40% des investissements industriels qui vont être faits dans les années à venir concerneront la France. Cela représente 2,28 milliards d’euros et ce fût plutôt une bonne surprise étant donnée la campagne qui se déploie par ailleurs côté Medef sur le défaut de compétitivité de la France et que soutiennent activement les directions de PSA et de Renault.
Tous les sites français de Renault n’en bénéficient pas à parité et les inquiétudes continuent de planer sur l’emploi à Sandouville. Néanmoins, pour Cléon, Douai et Sandouville et, à condition que dès 2012, la tant attendue Zoé tienne ses promesses, pour Flins, leurs régions, leurs sous-traitants et leurs salariés, le sentiment d’une désolidarisation progressive de leur sort et de celui de Renault peut refluer.

Le discours implicite à la Marchionne qui soutenait le mouvement et qui les présentait comme trop chers, pas assez productifs et in fine remplaçables pour la production de tel ou tel modèle ou de tel ou tel organe par d’autres sites semble de fait démenti. Optimiste sur les volumes, Renault annonce que le but va être de faire en sorte que les taux d’utilisation des capacités croissent significativement. read more

Syndicate content

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Powered by Drupal, an open source content management system
randomness