Pourquoi la crise financière concerne l’automobile et comment les leçons qu’on en tirera importent

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Dans le contexte de très fortes turbulences que nous connaissons depuis maintenant plusieurs mois, les repères se brouillent et, de semaine en semaine, chacun tente de trouver l’éclairage qui permettrait de se faire une idée de ce qu’il convient de faire ou de défendre, pour maintenant et pour une après crise dont personne ne sait dire quand elle se dessinera et, surtout, pour quelles raisons. C’est ainsi que l’on a beaucoup lu et entendu en septembre que la crise financière n’impactait pas directement l’industrie automobile et que les restructurations nécessaires renvoyaient à d’autres facteurs et, en particulier, aux évolutions de la demande liées aux variations des cours du baril.
En novembre 2008, on n’en est plus là et, entre la décision de RCI de suspendre en France ses offres de type LOA à particulier et les requêtes de GM et Chrysler pour faire de GMAC une banque et pouvoir émarger au Plan Paulson, on sait qu’il faut sortir de cette paresse intellectuelle et s’efforcer de saisir la teneur de ce lien. Deux éléments de l’actualité me paraissent en ce sens évocateurs.
  lire la suite

Syndiquer le contenu

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"