Internationalisation des ingénieries de Renault

Type de journée: 
Pro
Journée du Gerpisa n°: 
205
Date: 
8 Nov 2013 - 09:00 - 12:00
Lieu: 

CCFA
2, rue de Presbourg
75008 Paris

Intervenant/s
Presentation/s

Disponible sous peu - Available shortly

L’internationalisation des activités de recherche et développement est un phénomène récent qui prend de l’ampleur depuis le début des années 1990 (Reddy, 2000 ; Harfi, Mathieu, & Pfister, 2007). C’est notamment le cas dans l’industrie automobile où deux stratégies d’internationalisation coexistent : le rachat d’entités de R&D déjà existantes ou la création, à partir de rien, d’une entité d’ingénierie à l’international.
Dans le cadre des journées du GERPISA, nous allons nous intéresser à la seconde stratégie (l’internationalisation par création d’une entité de R&D à l’international). Différents scénarii d’« organisation cible » à l'international peuvent être envisagés et des auteurs se sont attachés à les décrire (entité support, entité de développement autonome, Ronstadt, 1978 ; Miller, 1994 ; Reddy, 2000 ; Calabrese, 2001). Nous allons nous focaliser sur la création d’une entité susceptible à terme de développer de manière autonome de nouveaux produits (et les process de fabrication associés), une fois les orientations clients et les grandes hypothèses de conception définies. A notre connaissance, cette question n’a pas été traitée sous l’angle de la conduite du processus de création d’une nouvelle entité à l’international et en adoptant le point de vue de l’entreprise. En effet, les recherches sur la conduite du processus d’internationalisation des entreprises s’attachent principalement aux activités commerciales et productives (Leonidou & Katsikeas, 1996). Sur les activités de R&D les travaux adoptent une approche globale ou sectorielle du phénomène (Rapport des Nations-Unies : Globalization of R&D and developing countries, 2005) et quelques travaux s’efforcent d’étudier le processus dynamique de pilotage en prenant en compte l’évolution des marchés (Sugiyama & Fujimoto, 2000). Pour notre part, nous souhaitons traiter cette question en nous attachant à la dynamique des ressources humaines de l’entreprise.
La question de la création d’une entité de développement autonome pose de nombreuses questions habituellement liées à la fonction RH : faut-il prévoir des expatriés pour accompagner la création de l’entité et si oui combien et avec quelles prérogatives ? Comment sélectionner les nouveaux embauchés et à quel rythme effectuer les embauches ? Comment former les nouveaux embauchés ? Ce qui doit permettre de répondre à la question stratégique d’évaluation du délai de « montée en compétence » pour la nouvelle entité, qui est le délai d’atteinte de la capacité à développer des projets de façon autonome. La présentation s’attachera à investir ces questions telles qu’elles se posent chez Renault.

Fichier attachéTailleAccèsDernier téléchargement
Journee_du_GERPISA_205.pdf79.25 Ko768il y a 17 min 47 sec

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"