PSA Finance

Le duo Delbos-Senard face aux agences de notation

Serving another type of client
As expected, the major rating agencies downgraded Renault's credit rating this week and posted lower price targets. Renault's management obviously prefers to play the truth speech that will mobilize the teams rather than tell the markets and analysts what they would like to hear.
 
On Tuesday, the rating agency Moody's downgraded its long-term credit rating on Renault from Baa3 to Ba1, with a stable outlook. 
 
It sanctions the group's poor performance for 2019 announced the previous week: in the red in 2019, for the first time since 2009, Renault, which saw its sales and profitability fall, did not want to be reassuring for 2020 by envisaging a further drop in its profitability. This is the reason for the downgrading of Moody's rating, which indicates :
lire la suite

Le duo Delbos-Senard face aux agences de notation

Serving another type of client
Comme on pouvait le prévoir les grandes agences de notation ont dégradé cette semaine la note de la dette Renault et affiché des objectifs de cours en baisse. Les dirigeants de Renault préfèrent d'évidence jouer le discours de vérité qui mobilisera les équipes plutôt que de raconter aux marchés et analystes ce qu'ils aimeraient entendre.

Mardi, l’agence de notation Moody’s a rétrogradé de Baa3 à Ba1 sa note de crédit à long terme sur Renault, avec une perspective stable.   lire la suite

PSA : Moody’s ou Montebourg ?

images.jpg

Lorsque Moody’s a dégradé la note de PSA le 10 octobre, les milieux bancaires et financiers ont su immédiatement que, bien plus que la sortie du CAC, ceci allait mettre l’entreprise dans une posture difficile qui rappelle aux observateurs les épisodes sombres de la vie des constructeurs américains avant leur sauvetage par l’Etat américain. Dans un premier temps en effet, les filiales bancaires (les fameuses "captives") pallient les insuffisances de résultat des divisions automobiles. Ainsi, sur les 4 derniers exercices, la branche automobile de PSA n’a dégagé de résultats opérationnels positifs qu’en 2010 mais en 2008 et en 2011, le résultat opérationnel de la la banque PSA Finance (BPF) qui se sont régulièrement situés aux alentours de 500 millions d’euros compensaient largement et Faurecia et GEFCO faisaient le reste. GMAC avaient, avant l’effondrement de 2008-2009, tenu le même rôle pour GM. lire la suite

Syndiquer le contenu

GIS Gerpisa / gerpisa.org
61 avenue du Président Wilson - 94230 CACHAN
+33(0)1 47 40 59 50

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"