VP

Les leçons de 2014 pour le marché européen du VP en 2015

CCFA-juillet-2014.3.jpg

La publication cette semaine des chiffres d’immatriculations de véhicules particuliers 2014 pour la France a donné lieu à des considérations contradictoires : certains se sont félicités de ce qu’elles n’aient pas baissées ; d’autres se sont inquiétés de ce qu’elles restent si basses et ne connaissent pas le dynamisme qui paraît marquer certains autres grands marchés comme le marché anglais ou le marché espagnol. En novembre, le marché européen avait, sur 12 mois, progressé de 5,7%, le marché anglais de 9,4%, l’espagnol de 18,1%, l’italien de 4,3% et l’allemand de 2,6%. La France est donc bien en retrait sur 2014 et rien pour l’instant n’indique que, en matière automobile comme de manière plus générale, la morosité de la demande se démente. De manière plus précise, on constate que la stabilité des immatriculations est obtenue grâce au dynamisme des immatriculations des loueurs courte et longue durée qui ont immatriculé respectivement 7,2% et 18,4% de VP de plus qu’en 2013 alors que les ménages achetaient 2,2% de moins. lire la suite

Syndiquer le contenu

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"