Electric vehicle (EV)

Tesla : constructeur automobile, vendeur de solutions de stockage de l’énergie ou redoutable machine médiatique ?

Tesla's first electric car: Tesla's first hoax?
Freinées en Chine, les ventes de Tesla décollent en Europe et les ingrédients du succès obtenu aux Etats-Unis pour le modèle S semblent susceptibles de permettre à l’entreprise de recruter un réseau et d’offrir au véhicule électrique la rutilante tête de gondole dont elle avait besoin. Tesla est toutefois devenu bien plus qu’un vendeur de concurrentes électriques aux Porsche, Ferrari ou Maserati. Il suffit pour s’en convaincre de faire sur Google une recherche du type "Tesla Business Model" et de constater que chercheurs et éditorialistes relaient très largement le travail de "story telling" qui fait une large partie du succès de l’entreprise. Cette dimension rend l’appréciation de l’entreprise et de ses ambitions très compliquée car on se trouve très vite plongé dans une espèce de "guerre de religions" où toute posture critique vous classe illico dans le camp de ceux qui n’auraient pas pu saisir il y a quelques années l’imminence de l’échec de Kodak face au numérique. Inversement, il est aisé de s’amuser de la crédulité des théoriciens du management ou des révolutions technologiques qui, sous couvert de concepts ad hoc du genre "disruptive innovation", ne seraient que des assistants de Mr Musk dans son quotidien travail de gonfleur de baudruche.
lire la suite
Syndiquer le contenu

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"