internationalisation

Des équipementiers toujours plus puissants dans les systèmes automobiles

Les tendances que les observateurs avaient soulignées début 2015 se confirment début 2016 : les équipementiers français affichent une belle santé et s’y adossent pour affirmer des ambitions stratégiques et technologiques convaincantes. Déjà patente lors de la présentation des résultats du premier semestre, cette vigueur a marqué la fin de l’année 2015 durant laquelle on a vu Faurecia et Plastic Omnium conclure une opération qui semble bénéfique de part et d’autre et qui, s’effectuant entre deux français, renforce l’industrie équipementière hexagonale.
lire la suite

Renault : constructeur diplomate ?

avtovaz_renault_29fevrier08.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Lors de la présentation des résultats du premier semestre 2010, fin juillet, Patrick Pélata avait déjà affirmé, concernant l’international : "la Russie est notre premier enjeu". Au salon de Moscou cette semaine, Christian Estève, VP dirigeant la zone Eurasie, confirmait en commentant le retour à la croissance du marché russe qui pourrait finalement atteindre 1,8 million cette année. On est encore loin des 3 millions atteints en 2008 mais le mouvement de croissance a été effectivement réenclenché par la prime à la casse dont le premier volet, démarré en mars, a concerné 200 000 véhicules. Epuisé il est prolongé actuellement par un second volet. lire la suite

Et si les logiques d’internationalisation de l’industrie automobile étaient en train de s’inverser

Iran-Khodro-record.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

Passée un peu inaperçue, l’annonce de l’inauguration par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad au début du mois de la plus grande usine de production automobile du Moyen-orient, d'une capacité de 150 000 voitures par an mérite probablement que l’on s’y attarde un peu plus. L'usine va, annonce-ton en Iran, créer 4 000 emplois directs et 20 000 indirects dans la région. Elle doit produire différents modèles dont une petite voiture appelée Tiba (Gazelle) présentée comme le premier modèle "entièrement iranien". Le Président iranien affirmait lors de l’inauguration : "La production de la Tiba est un signe de notre confiance en nous (...) La nation iranienne a montré qu'en dépit des sanctions et les pressions des ennemis, elle résiste et avance sur le chemin du progrès".

  lire la suite

Syndiquer le contenu

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Géry Deffontaines

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"