low cost

Qui trop embrasse mal étreint

renault_envisage_une_voiture_a_11846_hd.jpg

La semaine écoulée a donné à certains le sentiment que, décidément, les constructeurs français se comportent en frères ennemis et ne peuvent pas diverger stratégiquement de manière durable. De fait, il est saisissant que la semaine où PSA annonçait le développement et la production à Vigo – puis ailleurs – d’une 301, essentiellement destinée aux émergents, Renault confirmait ses intentions de reprendre pied en haut de gamme en développant à la fois une grosse berline sur une base de Classe E fournie par l’allié Daimler et – éventuellement – une nouvelle marque qui pourrait être dénommée "Initiale Paris". Constatant que beaucoup de constructeurs suivent la seconde voie avec succès et que Renault, seul pour l’instant, a fait de "l’Entry" le cœur de son processus de mondialisation et, de plus en plus clairement, de sa profitabilité, les analystes s’empressent, forts de ce benchmark sommaire, de donner quitus aux géniaux stratèges des deux groupes : il faut aller là où il y a de la valeur, là où il y a des clients. lire la suite

Le B2 en Europe : segment roi, segment damné ?

b2.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa et conseiller scientifique de la Chaire de Management des Réseaux du Groupe Essca.

Autoactu nous faisait part cette semaine de l’importance des rabais consentis par les constructeurs sur le marché français : 44% sur l’Opel Corsa, 34% sur la Ford Fiesta. Et la liste ne s’arrêtait pas là puisque, sur le segment concerné – le fameux segment B2 -, cette guerre des rabais fait rage et s’étend à tous les constructeurs : l’usage de tous les anabolisants commerciaux par l’ensemble des compétiteurs fait ressembler la lutte concurrentielle dans l’automobile européenne à un tour de France des pires années. Si les coureurs sont les usines, dans chaque équipe-constructeur, chacun est allé recruter des coureurs à l’Est où l’on se montrait moins regardant sur les minima salariaux et la protection sociale et certaines nouvelles équipes – coréennes par exemple - se sont entièrement constituées de ces champions. Il en est résulté un peloton plus varié où ces nouveaux champions gagnent le plus souvent sans que le fait d’en avoir recrutés soit déterminant. lire la suite

La Bajaj RE60 et l’affrontement de deux visions du monde automobile

Bajaj-RE60-w.jpg

La chronique hébdomadaire de Bernard Jullien directeur du Gerpisa.

L’Indien Bajaj a présenté au Salon de New Delhi le RE 60, un quadricycle à moteur léger (400kg) mu par un moteur thermique de 220 cm3 et émettant moins de 60g. Bien que le prix n’ait pas été communiqué, il s’agit d’un de ces fameux ULC (pour "Ultra Low Cost"). On devrait donc se situer autour – et probablement en dessous – des 2000 euros. En attendant l’annonce du prix, certains consommateurs indiens semblent nourrir l’espoir que la promesse de Tata de donner accès à l’automobile pour 1 Lakh par jour puisse être tenu par Bajaj alors que la Nano coûte finalement entre 1,6 et 2,3. En choisissant de ne pas présenter son véhicule comme une voiture mais comme un "quadricycle" et de le positionner directement comme une alternative aux deux roues et trois roues dont ils connaissent le marché mieux que quiconque, les équipes de Bajaj espèrent sans doute ne pas rencontrer à la vente les mêmes problèmes que la Nano.

Autant que cette question du marché dont, comme celle pendante de la qualité, on ne pourra juger qu’à terme, nous importe ici la présentation qui en est faite par Bajaj et les réactions que cela suscite. lire la suite

"La saga Logan" : présentation de l'ouvrage

logan_by_renault.jpg
Type de journée: 
Pro
Journée du Gerpisa n°: 
188
Date: 
1 Avr 2011 14:0017:00
Lieu: 

CCFA
2, rue de Presbourg
75008 Paris

Intervenant/s
Presentation/s

Non disponible - Not Available

Depuis plus d’une année, trois chercheurs français liés au GERPISA, B. Jullien, C. Midler et Y. Lung ont entrepris un important travail sur l’innovation majeure qu’a représenté pour Renault et pour l’industrie l’apparition de la Logan puis d’une « lignée » de produits que Renault appelle sa « Gamme Entry ». En lien avec le responsable de la gamme et ses équipes, ils ont mené avec les actuels responsables de ces programmes et ceux qui en ont eu la charge dans le passé en France, en Roumanie, au Brésil ou en Russie une longue série d’entretiens destinée à restituer les différentes dimensions de cette histoire entre 1998 et aujourd’hui, chez Renault mais aussi chez les équipementiers ou dans les réseaux de distribution.

Ils se sont pour cela répartis le travail en fonction de leurs spécialités respectives et B. Jullien s’est intéressé aux questions marketing et commerciales, C. Midler aux questions de conception et d’ingénierie et Y. Lung aux questions de production et de « sourcing ». Actuellement en phase de rédaction de l’ouvrage qui doit restituer cette recherche, ils se proposent d’en livrer le 1 avril de 14h00 à 17h00 au CCFA les premiers résultats et de proposer à la discussion les principales idées qu’ils s’apprêtent à défendre. lire la suite

Syndiquer le contenu

Copyright© Gerpisa
Concéption Tommaso Pardi
Administration Stéphane Heim

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"